top of page
Image de Volodymyr Hryshchenko
  • vocavie8

Exercices autonomes suite à la séance du 16 janvier 2024

Dernière mise à jour : 6 févr.


Merci d'avoir été des nôtres mardi soir! C'était une joie de vous retrouver!

C'est toujours impressionnant de revenir animer une séance de Musculation de la voix quand cela fait longtemps qu'on a pas animé, on a envie de donner notre meilleur, les petits défis techniques nous mettent la pression!


Mais, dès que nous voyons apparaître vos visages sur l'écran, c'est juste du plaisir.  


Le moment jasette m'a fait prendre conscience du résultat de tous les efforts et l'énergie que vous avez déployé depuis que vous participez à Musculation de la voix. C'est énormément stimulant de vous entendre dire que vous-vous sentez plus confiant·es, que vous prenez plus votre temps quand vous parlez, et que vous améliorez votre analyse de ce qui fonctionne bien ou moins bien avec votre communication. Une bonne analyse de nos forces et faiblesses est en effet importante pour nous permettre de cibler nos efforts!


Vos témoignages et votre esprit d'équipe sont inspirants. On retient à l'équipe Vocavie que l'accès aux mots, c'est à dire le fait de chercher ses mots quand on tient une conversation avec quelqu'un et que la conversation va vite, est un enjeu pour plusieurs d'entre vous. C'est un aspect peu étudié en recherche encore dans la maladie de Parkinson, mais qui soulève de plus en plus d'intérêt.


Quelles stratégies adopter? Il n'y a pas une bonne manière qui convient à toustes, mais certaines personnes constatent qu'avoir la confiance de nommer aux autres nos besoins pour éviter des malentendus, peut nous amener un sentiment de soulagement.


Les personnes de notre entourage ne peuvent pas deviner nos difficultés. La lenteur à initier la parole peut parfois être vécue par un interlocuteur comme un désintérêt de participer à la communication. Lorsque nous nommons explicitement nos difficultés, et notre envie de continuer à participer aux échanges, nous pouvons être surpris·e de constater que beaucoup de personnes sont reconnaissantes et veulent faire des efforts pour améliorer la communication.


Ci-dessous, vous trouverez les exercices que nous vous proposons pour que vous puissiez réinvestir, de manière autonome, ce que nous avons fait pendant la séance de mardi. Ils arrivent un peu tard ce mercredi soir, mais nous espérons que vous trouverez le temps de les réaliser.


Faites-les tous ou choisissez ceux qui vous tentent le plus.

Notez ce que vous observez et venez au prochain moment jasette nous en parler!


À bientôt! Camille Rose


Exercices


Échauffements:

La séance de Camille R ce mardi a porté sur le débit, et l'attention aux pauses pendant notre parole. Pendant ces échauffements, on vous invite à tenter de ressentir l'air qui passe dans votre corps, d'abord du nez vers les poumons et ensuite des poumons au nez. Portez attention au mouvement des épaules, de la poitrine et du ventre. On cherche à prendre conscience d'un mouvement qui se fait naturellement au quotidien, mais arrivez-vous à le décortiquer ?


Position confortable pour la parole.

  • En position assise, essayez de trouver une position où vous-vous faites grand.e, laissez de la place à vos poumons!


  • On vous invite à fermer les yeux pendant la suite des exercices, mais rouvrez les pour lire chaque fois la prochaine consigne ;-)

  1. Inspirez par le nez uniquement pendant quelques respirations - mettez une main sur le ventre et l’autre sur le cœur - prenez le temps de ressentir le chemin de l'air et le mouvement de vos mains

  2. Continuez avec les inspirations par le nez, mais expirez par la bouche et pincez les lèvres pour ne laisser qu'un petit passage à l'air - est-ce que quelque-chose change dans votre ressenti, dans vos mouvements?

  3. Faites la même chose mais expirez maintenant en ouvrant grand la bouche sur l'expiration - qu'est-ce qui change?

  4. Alternez entre pincer et ouvrir la bouche - prenez conscience des différences que vous percevez

  5. Maintenant, rallongez votre expiration, avec les lèvres pincées ou la bouche grande ouverte. Quelle longueur d'expiration pouvez vous faire sans forcer votre mouvement et vous sentir inconfortable?


Un petit réveil de la voix: 

Faites le son "uh" sur une expiration légère. Laissez juste sortir votre voix sans la forcer, sans obliger le son à être d'une certaine manière.

Accueillez le son qui sort de votre bouche avec curiosité!


Rallongez un peu le son, comme sur le dernier exercice d'expiration.

"uuuuuuuuuuh"

Combien pouvez vous le rallongez sans vous sentir "à bout de souffle", ou entrain de "forcer" sur votre expiration?


On cherche à ce que votre son se termine lorsque votre expiration se termine!

Si votre air se termine, avant de refaire un "uh", il faut simplement reprendre une petite inspiration puis c'est reparti!


Dites-les phrases suivantes mais en substituant les mots par des "u" - portez votre attention sur votre son et votre expiration. Reprenez une petite bouffée d'air quand vous en avez besoin pour que votre air soutienne toujours votre son!



Je suis là

u u u


Salut, comment ça va ?

u-u, u-u u u


Je peux avoir un verre d’eau, s'il te plait ?

u u u-u u u u, u-u-u



Phrases pour contrôler le débit:

Voici des phrases qu'on vous invite à lire en portant attention sur votre voix et votre respiration. Observez et écoutez votre voix.  


  • L'air sifflait doucement, révélant les rêves subtils, d'une atmosphère calme.


Est-ce que votre expiration est suffisante pour soutenir votre voix? Devriez-vous plutôt prendre une courte pause inspiratoire pour compléter votre phrase avec une voix claire et bien audible?


On vous propose de relire la phrase et on vous indique où pourraient peut-être être des pauses d'inspiration //:

  • L'air sifflait doucement // révélant les rêves subtils // d'une atmosphère calme.


Voici une phrase plus longue! À vous de la lire, écoutez et observez votre voix, savez-vous anticiper le moment où respirer pour que votre air porte confortablement votre voix jusqu'à la fin de chaque mot?


  • Les frissons chuchotaient, créant une ambiance paisible, où l'écho d'une étreinte se faisait sentir, formant une mélodie douce et légère.


On vous la propose ici avec une suggestion de découpage:

  • Les frissons chuchotaient // créant une ambiance // paisible // où l'écho d'une étreinte // se faisait sentir // formant une mélodie // douce et légère.



Pour vous exercer, on vous propose de décrire à voix haute les trois chiens dessinés ci-dessous.



Si vous avez quelqu'un à côté de vous, vous pourriez lui faire deviner le chien que vous décrivez! Si vous êtes seul·e, imaginez que vous décrivez ces chiens à quelqu'un qui doit deviner duquel il s'agit.


Un exemple de description d'un chien imaginaire pourrait être : "Le chien auquel je pense est roux avec de langues oreilles pendantes et une langue rose qui pointe sous son museau."


Formuler une phrase nous demande des ressources cognitives - cela veut dire que vous avez peut-être plus de mal à porter attention sur la clarté de votre voix! C'est normal! Après avoir dit votre phrase une première fois, vous pourriez la redire en focalisant cette fois plus sur la clarté de votre parole!


LE flash De Camille Rose - et de son chien!

Camille Rose avait préparé un flash mardi soir, le voici pour lecture!


Hier nous avons marché sur le trottoir enneigé

alors que la neige tombait sur notre nez.

J’ai formé une balle de neige que j’ai lancée de l’autre côté.

Elle est partie en courant la chercher, mais c’est quand elle s’est tournée 

que j’ai lu dans son visage qu’elle ne l’avait pas trouvée.

Alors j’ai continué à lui lancer et elle n’a jamais arrêté de fouiller.



Écrivez votre propre "flash"!

On maintient l'invitation à partager vos flashs! Les flashs c'est quoi? C'est simplement des petits extraits de vie, des petites pensées que nous voulons partager sur notre quotidien.

Les flashs peuvent être des observations toutes simples sur le temps qu'il fait, sur un petit bonheur, ou sur des pensées profondes.

Allez regarder les flashs partagés par notre communauté et qu'Ingrid Verduyckt prend le temps d'illustrer pour vous inspirer: Un Noël vert. Le bon mot.


Continuez à partager - vous nous inspirez!


Écrivez votre propre "flash" en commentaire ci-dessous ou via le formulaire de contact pour le mettre au répertoire de notre communauté de Musculation de la Voix, partagez-le nous à la prochaine jasette - ou - gardez-le simplement pour vous...


À bientôt!

L'équipe de MdlV



87 vues0 commentaire

Comments


bottom of page